0 806 600 021 - service gratuit + prix appel

Lun. au ven. 9h-19h - Sam. 10h-13h

Rechercher un séjour

Recevoir nos brochures

Consultez en ligne notre brochure "Voyages Scolaires : Brochure destinée aux enseignants ayant un projet de voyage scolaire"
Recevoir notre brochure par courrier

Offres spéciales

Voyages scolaires de juin/juillet

Températures clémentes en Europe, ambiance festive de fin d’année, zones d’accueil disponibles avant le rush estival,... Partir avec votre classe en voyage scolaire en fin d’année présente bien des avantages.

Du 17 Janvier 2018 au 18 Mai 2018
Voir programme

Pourquoi choisir SILC ?

94% des participants qui recommanderaient SILC, certification NF Service, membre de l'OFFICE, permanence 24/7,... quels sont les avantages de choisir SILC pour votre prochain voyage ?

 

Témoignages

Vocabulaire et habitudes anglaises

« Séjour enrichissant et agréable, j’ai appris du vocabulaire et appris à connaître les habit ...

Emma F.

Etudier à l'étranger

 

Pour devenir bilingue et pour un enrichissement personnel extraordinaire, partir étudier à l'étranger en séjour longue durée est une expérience unique dans une vie. Découvrez ci dessous :

 

 

4 bonnes raisons de partir en scolarité ou en longue durée à l'étranger


Les séjours longue durée à l'étranger (scolarité de 3 à 10 mois dans un établissement scolaire ou gap year pour les étudiants) sont des expériences profitables à tous points de vue. Pour vous en convaincre, voici 4 raisons de partir :


1. Devenir bilingue :

Etre immergé 24h/24 dans un pays étranger, sans autres français, permet de s’immerger totalement dans la langue. Discussions dans la rue, en classe, à la radio, la télévision, dans les magazines, avec la famille d’accueil ou les locaux, tous les sens sont en éveil pour, au départ, capter les mots connus, puis les phrases, puis la discussion. Au fil des jours, les progrès sont évidents, la compréhension et la communication sont plus fluides, on saisit les nuances, l’accent, l’intonation ainsi que les expressions idiomatiques. Le séjour longue durée permet un apprentissage de la langue dans son contexte, d’abord par l’oral, un peu comme un bébé qui apprend à parler sa langue maternelle grâce aux échanges avec ses parents, frères et soeurs,...

 

2. Élargir son monde :

Partir à l’étranger, c’est accepter les différences culturelles et les respecter pour s’intégrer. Selon les destinations, c’est à la fois déstabilisant ou surprenant, mais toujours enrichissant. Découvrir une autre culture suppose d’être ouvert d’esprit, de vouloir s’adapter à un autre mode de vie et dépasser ses frontières. A l’inverse, le jeune français est aussi un ambassadeur de la culture française à l’étranger et pourra partager ses valeurs. La rencontre avec des étrangers permet également de se constituer un réseau amical, bien souvent les jeunes gardent contact avec leur famille d’accueil, et continuent à se rendre visite bien après le séjour.


3. Grandir et gagner en confiance en soi :

Partir à l’étranger plusieurs mois oblige à sortir du rassurant cocon familial pour se frotter à un environnement inconnu. Lorsque les parents sont à des milliers de kilomètres, il faut apprendre à se débrouiller seul, ou à demander de l’aide à sa famille d’accueil, ses professeurs ou ses camarades. Il faut donc faire preuve d’autonomie, de maturité. À leur retour en France, tous les jeunes ont gagné en indépendance et ont plus confiance en eux.


4. Préparer son avenir :

Etre parti en scolarité à l’étranger est un atout majeur sur un CV : le jeune peut mettre en avant sa maîtrise de la langue, mais cela dénote un caractère volontaire, entreprenant, très apprécié par les recruteurs.
Une scolarité à l’étranger est considérée comme un investissement pour l’avenir :

  • que ce soit au niveau scolaire : être bilingue permet d'intégrer plus facilement des grandes écoles ou des écoles de management. Le fait d'être bilingue conjugué à une bonne préparation permet d'obtenir les meilleurs scores aux examens de langue type TOEIC ou IELTS, et ainsi de viser les meilleurs écoles.

  • ou au niveau professionnel : lorsque l'on est étudiant, maîtriser une ou plusieurs langues étrangères permet de trouver des jobs d'été saisonniers plus facilement, par exemple dans le tourisme, la restauration, l'hôtellerie,... Puis au cours de la vie professionnelle, cela ouvre une multitude de portes : pour postuler sur des postes d'envergure internationale, au sein de services exports ou achats, dans les domaines de l'informatique, du marketing ou du commerce, où les échanges nécessitent souvent la pratique orale ou écrite de langues étrangères.

 

Quel est le profil idéal pour partir en scolarité ou en longue durée à l’étranger ?

 

Deux types de séjours longue durée :


■ La scolarité à l'étranger,

Proposée aux lycéens de 15 à 18 ans : ils intègrent un établissement scolaire à l’étranger et sont hébergés dans une famille d’accueil. 

SILC propose des séjours scolarités de 3, 6 ou 10 mois en Angleterre, Irlande, Espagne, Allemagne, SuèdeAustralie, Canada et États-Unis.

Le jeune doit idéalement être âgé de 15 à 18 ans au moment du départ ; SILC recommande de partir après la classe de 3ème ou entre la classe de 2nde et de 1ère. Le candidat doit avoir un niveau de langue suffisant pour pouvoir s’exprimer dans la langue étrangère du pays, et comprendre rapidement. SILC recommande une moyenne de 14/20 en langue*, et une moyenne générale d'au moins 12/20. Si le niveau de langue est insuffisant, un séjour linguistique intensif, de type One to One, est vivement recommandé au préalable. 

*Certaines écoles demandent une note minimum à un diplôme de langue (l'IELTS - International English Language Testing - aux Etats-Unis par exemple), aussi veillez à anticiper suffisamment votre projet pour préparer le test.

Bon à savoir : l’Éducation Nationale ne reconnait pas les scolarités à l’étranger. L’établissement scolaire où votre enfant est inscrit n’est donc pas tenu d’accepter un passage en classe supérieure au retour de la scolarité. Aussi, il est recommandé de discuter des conditions du retour au lycée au préalable, avec l’équipe pédagogique de l’établissement.

 

■ Le séjour longue durée à l'étranger, aussi appelé "Gap year"

Un séjour post-bac ouvert dès 16 ans, qui prévoit des cours en école de langue, avec un hébergement en famille ou en résidence.

Ex. : en Grande-Bretagne, Irlande ou encore Afrique du sud.


Il s'agit souvent de parenthèses dans la scolarité avec des objectifs multiples : progresser dans la langue choisie, gagner en autonomie, découvrir une culture, et prendre du recul sur son orientation scolaire et/ou professionnelle.

 

 

4 profils-types de candidats

Pas de profil idéal, mais 4 types de candidats se dessinent régulièrement : 

 

  • Les jeunes matures : élèves qui ont une maturité supérieure aux lycéens de leur âge, et qui ont soif de découverte : ils veulent découvrir d’autres horizons, un nouveau système scolaire, une autre culture.

  • Les jeunes précoces : élèves qui ont un voire deux ans d’avance au niveau scolaire. Ces jeunes manquent parfois de maturité, ce qui crée un décalage avec leurs camarades français. Après une scolarité à l’étranger, ils reviennent plus matures, avec un comportement plus en adéquation avec les élèves de leur classe. 

  • Les jeunes qui ont une idée de leur orientation : certains jeunes ont déjà une idée de ce qu’ils veulent suivre comme études post-bac. L’importance d’un bon niveau d’anglais, d’un résultat au TOEIC ou tout autre examen de langue pour accéder à ces cursus scolaire sont leur principale motivation. 

  • Les jeunes qui ont besoin de rompre avec leur quotidien : certains vivent des expériences personnelles difficiles, ont des relations conflictuelles avec leur entourage, ou encore sont en échec scolaire. La scolarité à l’étranger est pour eux un moyen de rompre avec leur quotidien parfois pesant pour vivre autre chose. 

 

Les qualités requises


[Pour la scolarité uniquement,] chaque candidat ainsi que ses parents, sont reçus en entretien individuel (détail plus bas) avec un représentant SILC. Celui-ci étudie le dossier de candidature et juge de la motivation et du niveau de langue du jeune. Il s’entretient également avec les parents.
Voici les critères de sélection :

  • Le candidat : niveau d’autonomie, motivation pour partir, faculté d’adaptation, être souriant, avoir un bon relationnel, être prêt à partager, être ouvert d’esprit et curieux, être prêt à s’adapter à une culture ou un mode de vie différent. En somme, être prêt à vivre de manière autonome loin de ses repères culturels et affectifs. 

  • Ses parents : Être prêt à laisser partir son enfant plusieurs semaines ou mois. Accepter que son enfant vive au sein d’une autre famille avec des règles et un mode de vie différent. Être conscient du coût financier.

Tous les éléments qui peuvent étayer le dossier de candidature sont bienvenus : participation à des colos ou des séjours sans les parents, lettre de recommandation du professeur de langue, habitude des voyages à l’étranger, membre de la famille expatrié dans le pays, qui peut être un soutien psychologique, ou encore autonomie pour s’orienter en ville via les transports en commun, etc…

 

[Pour le séjour longue durée], pas de sélection ni d'entretien individuel, il s'agit d'une volonté individuelle. Tous les candidats sont donc elligibles et peuvent partir suivre des cours de langue à l'étranger, quel que soit leur niveau initial ou leur niveau scolaire.

 

Quand et combien de temps partir ?

 

Les périodes recommandées pour vivre ce type d'expérience sont pendant ou après les classes de 3ème ou de 2nde, alors que les examens du baccalauréat n'ont pas encore débuté. Mais il est bien entendu possible de l'envisager en fin de classe de 1ère.
 

Séjour scolaire en AustraliePartir en scolarité à l'étranger oblige souvent à mettre sur pause sa scolarité en France. En effet, dans la plupart des cas, les jeunes Français sont placés dans des classes où le niveau scolaire correspond à leur âge. Par exemple un élève de 15 ans en fin de 3ème qui fait sa rentrée de septembre en Irlande sera placé en classe équivalente à la 3ème dans le pays, et non pas en niveau de 2nde. Cela permet au jeune de suivre des cours en langue étrangère adaptés à son niveau, afin de ne pas le déstabiliser.
Ainsi, à son retour en France, il reprendra son cursus en classe de 2nde, car il n'y a pas d'équivalence accordée après un séjour scolaire à l'étranger.

 

Cependant exceptionnellement, le chef d’établissement peut autoriser le passage d’un élève en classe supérieure à son retour. Cette décision appartient au chef d’établissement seul, selon des critères qui lui sont propres dont : le profil de l’élève, le type de cursus suivi à l’étranger, son niveau à son retour … Une scolarité à l’étranger doit s’envisager comme faisant partie du projet global de la scolarité de votre enfant. C’est pourquoi il est important de le construire de concert avec votre enfant et son établissement.


Cette année ou ces mois passés à l'étranger ne doivent pas être considérés comme "perdus" : c'est une expérience qui apporte un enrichissement personnel considérable : tant sur son niveau d'anglais qu'humainement, sur l'ouverture, la confiance en soi, la maturité,... C'est un atout de taille pour postuler dans des écoles post-bac, et pour son CV.

 

Ce qui est possible

Afin de commencer à ressentir les réels bénéfices d'un séjour de longue durée à l'étranger, l'idéal est de partir au minimum un mois.

Cela laisse le temps d'expérimenter les matières enseignées, les relations avec les professeurs (l'interaction avec les élèves diffère bien souvent du système français), le fonctionnement de l'établissement,... A l'issue d'un séjour d'un mois, tous les jeunes se sentent plus à l'aise dans la langue étrangère et prenent la parole plus facilement.

Selon les pays et les établissements, les jeunes peuvent également partir pour un trimestre ou un semestre complet. Chaque demande est étudiée à la carte par les équipes SILC pour proposer un séjour aux dates et durées qui vous conviennent.

 

Ce qui est préférable

Quitte à mettre sur pause son année scolaire, l'idéal est de partir étudier à l'étranger pendant une année scolaire entière. 

Les jeunes qui partent pour 9 ou 10 mois intègrent une classe pour toute l'année. Ils pourront compter sur le soutien de leurs professeurs qui les soliciteront et les épauleront dans leurs études, et sur celui des élèves étrangers qui veilleront à accueillir et intégrer leurs camarades français dans leur quotidien scolaire.

La scolarité de longue durée permet enfin de planifier des interventions. Ainsi, il n'est pas rare que le jeune français soit mis à contribution par ses professeurs pour une présentation orale de son pays, de la culture française ou pour animer un atelier de conversation avec ses camarades. 

 

Pour les pays de l'hémisphère nord (Grande-Bretagne, Irlande, Etats-Unis, Canada,...), la scolarité se déroule globalement comme en France, de septembre à mai/juin.

En revanche dans l'hémisphère sud (Australie, Nouvelle-Zélande), elle se déroule de février à décembre. De nombreux jeunes choisissent de partir de février à juillet, période qui correspond au 1er semestre de l'année scolaire là-bas.

 

Quelles sont les étapes d'un projet de scolarité ?


Partir en scolarité à l’étranger doit, comme tout projet, être mûrement réfléchi, discuté et construit en famille. Le plus important est de s’assurer que le jeune est suffisamment mûr pour quitter le cocon familial et capable de s’adapter à un autre mode de vie. Côté parents, êtes-vous prêts à laisser votre enfant vivre cette expérience ? 
Il faut également être conscient que l’intégration scolaire et au sein de la famille d’accueil sont la priorité ; le tourisme, c’est pour après… 

 

6 mois avant le départ
(en mars pour une rentrée en septembre)    

4 mois avant le départ 

 2 mois avant le départ

•    Débuter la procédure d’inscription au séjour en prenant RDV avec SILC, par téléphone, skype ou au siège
•    Remplir le dossier d’inscription (en français et en anglais) comprenant des pièces justificatives, un dossier médical, un dossier scolaire, des informations sur la vie de votre famille,…    

•    Entretien personnel avec un correspondant SILC : échange sur les phases du programme, motivation et maturité du jeune, niveau de langue du jeune, motivation des parents, réponse aux questions
•    Accord ou non pour le départ en scolarité. Si OK : le partenaire local recherche une famille et un établissement pour accueillir le jeune    •    Démarches administratives, demande de visa, de passeport…

•    Préparation au départ : se renseigner sur la destination, les codes culturels, les choses à faire/ne pas faire,…
Se renseigner au maximum pour diminuer l’effet du choc culturel, souvent inévitable
•    Prise de contact avec la famille d’accueil pour échanger avant le départ, se présenter, faire connaissance

 

Un conseil d’experte ? 

 

Carole : "Il faut bien réfléchir à tous les aspects de ce séjour, c’est une expérience formidable autant au niveau linguistique qu’au niveau culturel. C’est un fabuleux point en plus sur un CV. Bien murir sa décision, se renseigner, être conscient de ce que représente ce projet est essentiel."
 

Nadège : "C’est une chance extraordinaire. Partir en scolarité à l’étranger permet de revenir bilingue ou presque, de devenir autonome et beaucoup plus mature. Découvrir une nouvelle culture et une langue est une chance dont il faut être conscient !"

 

Témoignages

 

Retrouvez ici le témoignage de Nina S., 15 ans, partie aux Etats-Unis pour suivre une scolarité d'un an, ainsi que de sa maman :

 

Ikumi S., la maman de Nina :

"C’est moi qui ai proposé à Nina de partir à l’étranger, car elle m’a parlé très souvent des Etats-Unis. Et moi même, j’ai quitté mon pays natal, le Japon, pour réaliser mon rêve d’habiter en France, donc je savais que ce séjour allait apporter beaucoup de chose à Nina. Nous avons commencé à réfléchir au projet en février 2016, quand nous avons reçu la brochure de SILC pour les séjours de l’année 2016/2017. Je lui ai montrée et je lui ai parlé de scolarité aux Etats-Unis. Elle a répondu pourquoi pas et à ce moment-là nous avons commencé à réfléchir sérieusement. Nina était déjà partie l’été dernier en Angleterre avec SILC, ça s'était très bien passé : la qualité de séjour était parfaite, nous avons eu totalement confiance pour ce nouveau séjour. Préparer les dossiers était assez stressant, car nous avons fait l’inscription un peu tard (début Mars). Elle devait passer l’examen d’IELTS, c’était difficile pour elle à seulement 14 ans (cet examen est conseillé à partir de 16 ans), heureusement elle a eu le score que l’école demandait. Nina est donc partie fin août 2016, après la classe de 3ème. Nous avons accompagné Nina jusqu’à l’aéroport de Paris, elle n’était pas inquiète de partir toute seule. Au contraire, elle était un peu pressée d’arriver et rencontrer sa famille d’accueil. C’est pour ça que nous n’avions pas de sentiment de tristesse. Elle ne donne pas trop de nouvelles, ça veut dire qu’elle va bien, donc nous la laissons tranquille. 10 mois,ce n’est pas long, Il faut profiter au maximum de son séjour."

 

Nina raconte ses premières impressions peu après son arrivée à Rochester (Etat de NY, au bord du lac Ontario) : 


Nina (à droite) nous raconte son année scolaire aux USA" Tout se passe merveilleusement bien ! Le lycée tout comme la famille ! Je n'ai rencontré aucun soucis!  Ma famille est super ! Je ne m'attendais pas à une famille aussi gentille avec moi ! 
Je suis scolarisée en 10th grade, l'équivalent de la 2nde en France ; je suis les cours de géométrie, biologie, santé, l'histoire des USA, fashion design et langue des arts, c'est la mère de ma famille d'accueil qui m'emmène avec les deux autres filles de ma famille au lycée.
Tout est différent ! J'aime vraiment tout ! J'adore aller au lycée, les profs sont supers ! 
Un conseil : si vous avez envie de partir mais que vous hésitez, surtout ne renoncez pas, j'ai beaucoup hésité, mais maintenant je suis contente de mon choix, je ne le regrette pas du tout ! C'est une super expérience que l'on ne peut faire peut être qu'une fois dans sa vie, alors surtout ne pas hésiter, et y aller! "

 

Et à l'issue de son séjour, nous raconte comment elle a vécu cette expérience, comment se déroulait une journée "type", ce qu'elle a adoré là-bas,...

>>> Témoignage complet de Nina à lire ici

 

 

 

3 pistes pour démarrer votre projet

 

  • Contactez SILC au 05.45.97.41.60 

  • Prenez rendez-vous (au siège à Angoulême, via skype ou par téléphone) sur cette page

  • Renseignez ce formulaire pour exposer votre projet

  • Consultez les infos pratiques pour la scolarité à l'étranger : modalités et fiche d'incription, déroulement avant/pendant/après séjour, voyage,...

 

 

 

Une dernière hésitation ?
Laissez-nous vous apporter un conseil personnalisé :
Civilité * M. Mme
Prénom *
Nom *
Votre adresse email *
Votre N° de téléphone

Merci de préciser jour(s) et horaire(s) où vous êtes joignables

 
* (champs obligatoires)
×